Prendre sa place

Beaucoup d’entre nous n’osons pas prendre notre place. D’autres en prennent “un peu trop”. Rare sont ceux qui, sereins avec eux-même, sont en accord avec leur position dans leur vie. Notre position dans notre vie est une vraie réflexion. Elle mérite de s’y attarder au moins quelques instants.

Qu’est-ce que c’est?

Prendre sa place, c’est a mon sens, être qui nous sommes véritablement, sans nos barrières limitantes qui nous font nous cacher, et sans notre volonté de paraître pour compenser notre peur de ne pas être suffisamment vu.  C’est être, sans se poser de question, dans notre justesse, et notre essence. C’est être, simplement, et entièrement. Sans déborder sur les autres. Lorsqu’on prends sa place, l’égo est calme. Les remarques glissent plus facilement sur nous, nous avons confiance, en nous, aux autres, en la vie. Nous osons, et même mieux, nous faisons parfois sans appréhensions. Et nous évoluons en harmonie avec ce et ceux qui nous entourent.

soi oser place

Oser être soi

Alors oui, prendre sa place cela signifie oser être soi. Vous êtes vous-même me direz-vous? Hum pas si sûr.

Vous est-il arrivé de ne pas vous accorder quelque chose, ou de redouter de vous l’offrir car vous ne vous sentiez pas capable? Ou parce que le regard des autres vous pèse? Vous est-il arrivé de ne pas vous sentir tout à fait à l’aise avec votre famille, ou certains de vos amis? Je me suis rendu compte de ce concept, lorsque j’ai commencé à chanter il y a peu, et que je dois aujourd’hui interpréter une chanson, donc y mettre de moi. J’ai peur de le faire, c’est me révéler, révéler une part profonde et intime de moi aux autres. Alors, nous avons chacun notre sensibilité et degré d’ouverture naturelle et qui nous est propre. Mais quand même, même avec mes amies les plus proches, qui me connaissent entièrement, j’ai du mal….

C’est qu’il y a un blocage. Et il ne viens pas de mes amies, puisqu’elles m’acceptent entièrement. C’est donc qu’il vient de moi. Je n’ose pas me révéler. Et se révéler, c’est montrer qui on est. Et donc, c’est être pleinement soi-même.

Pourquoi c’est difficile?

Parfois, je dirais qu’il s’agit d’éducation et d’habitudes familiales. Si vous n’êtes pas très démonstratifs dans votre famille, et qu’au fond vous êtes un exubérant, j’imagine que cela doit être compliqué de se lâcher Smile Plus sérieusement, nous avons en général une image, derrière laquelle nous agissons. Cette image est connue et garantie une routine, un confort, une paix dans nos gestes. Casser cette image en montrant une autre facette de nous, revient à montrer une autre personne à notre entourage. Mais rappelons-nous que nous évoluons tous. Et que, nos parents nous élèvent, mais qu’ensuite c’est à nous d’évoluer. Oui ça veut dire couper le cordon, dans un sens que l’on évoque pas toujours. C’est ne pas être comme les autres voudraient ou attendent qu’on soi, mais être nous-même.

soi oser place chemin direction

Ensuite, la pression social joue aussi. Habiter dans un petit village “rigide” peu ouvert au non-traditionnel, travailler dans un milieu “sérieux” et codé, avoir des amis avec une certaine façon de voir les choses…. Des limites il y en a partout. Et la difficulté, c’est d’agir d’une manière qui ne va pas dans le sens de ces limites. Car cela est synonyme d’exclusion: notre tête fait cette équation “différent = rejet”. Or toute la difficulté c’est de faire selon nos règles, tout en évoluant avec les autres. Parfois cela signifie de changer de cadre. Mais pas toujours, pas forcément.

Mais au fond, les raisons citées sont externes, alors que le véritable frein est interne. Notre besoin d’acceptation est fort. Et en même temps, nous n’avons pas forcément appris à concilier “être nous-même” et “vivre en harmonie avec notre entourage”. Evidemment, la liberté des uns s’arrête là ou commence celle des autres. Je conçois, que cela puisse être délicat. Mais au fond, être soi-même ne veut pas dire aller contre les autres.

Se révéler à nous-même

L’exercice premier est d’apprendre à se connaître, de s’accepter sans jugement, nos points forts et nos faiblesses. C’est apprendre à gérer notre fonctionnement, nos émotions, nos envies. Et l’ingrédient essentiel pour y parvenir, c’est l’Amour. Mettez de l’amour dans cette démarche, et par conséquent de la patience, de la tolérance, de l’acceptation inconditionnelle. Hey nous parlons d’être bien avec soi-même!! Nous sommes la personne la plus importante de notre vie, et souvent nous nous mettons de coté. Ca ne va pas.

Nous sommes chacun et chacune des personnes géniales. Et nous le révélons pleinement lorsque nous laissons derrière nous nos blocages. C’est ça le secret. Alors oui cela passe par différents stades, pas toujours évidents. Nous pouvons avoir honte de nous parfois, peur aussi de briller comme de notre part d’ombre. Nous pouvons être en colère aussi contre nous, ou triste… C’est un travail d’aimer chaque part de soi. Mais il est important: rien n’est bon ou mauvais. Nous sommes comme nous sommes, la connotation positive ou négative dépends de ce nous faisons de qui nous sommes, et des conséquences. Et souvent… du point de vue.

Ca déculpabilise tout ça hein Smile

Pourquoi faire ce travail?

Il se peut que vous soyez bien dans votre vie, à agir en fonction des règles environnantes, avec vos habitudes, ce qu’on attends de vous. Et vraiment, si vous êtes heureux ainsi, ne changez rien! A quoi bon faire quelque chose si cela n’a pas de sens pour vous. Par contre, si vous sentez une tension, ou une dissonance dans un aspect de votre vie, vous avez là de quoi vous faire réfléchir. Allez à votre rythme, selon votre volonté, c’est très important! Il n’y a aucune compétition, juste la volonté et le plaisir de vivre heureux.

Je propose cette réflexion car ne pas être soi-même peut nous provoquer des tensions. Pour certaines personnes, qui souffrent de ce manque de liberté, cela peut se traduire par un inconfort ou aller jusqu’à être malade. J’en sais quelque chose.

soi oser place rayonnement

Niveau santé, il est prouvé aujourd’hui, ou au moins, il est assez communément admit que l’émotionnel agit sur le corps physique, de manière plus ou moins directe et plus ou moins profonde. D’ailleurs, les médecines d’Asie en sont le parfait exemple. Sinon de manière basique je peux citer la tristesse ou le ressentiment qui peuvent nous serrer la gorge, le stress qui peut nous donner mal au ventre, parfois jusqu’aux ulcères…. Et nos expressions en sont une superbe illustration! “J’en ai plein le dos, je n’arrive pas à digérer cela, ça me reste en travers de la gorge”…. Prêtez-y attention. Au fur et à mesure du temps, nous pouvons développer des pathologies plus profondes, et globalement, un inconfort certain. Donc agir en conscience de ce qui nous correspond, c’est aussi prendre soin de sa santé.

Ce la concerne aussi nos habitudes de vie: si nous nous sentons plutôt végétarien que carnivore, si nous n’aimons pas les fruits… Pourquoi suivre des règles générales? Mieux vaut se renseigner chez un professionnel pour adapter nos habitudes à ce qui nous corresponds. Je peux parler du sommeil aussi: certains ont besoins de plus de sommeil que d’autres. Certains sont plus du matin, d’autres du soir. Ou alors concernant les produits de consommation, ou de toilette: l’un sentira un effet négatif sur sa peau en utilisant des produits chimiques, et d’autres ne sentiront rien. Vous voyez, chaque geste, chaque choix est propre. Et si certains sont plus évident, d’autres le sont moins, car sujet à pression culturelle.

Niveau épanouissement, être soi, c’est agir de manière alignée avec nos aspirations, notre personne, et donc, cela n’est-il pas une manière de vivre dans le bonheur? Bien sûr il y aura toujours des contraintes, mais, si nous agissons globalement en total alignement avec qui nous sommes, ces contraintes sembleront tout de suite moins pesantes. La peur ne nous bloque plus, ou moins. C’est vivre avec d’avantages de liberté. Etre libre dans sa tête et ses actes, ça peut faire peur, mais ouvrira la voix à pleins de choses, une vie différentes, d’aventures, de choses nouvelles…. Ca fait la différence.

Et puis n’oublions pas qu’en étant heureux nous-mêmes, nous rayonnons notre bonne humeur autour de nous. Nous participons à étendre notre positivité, notre bien-être autour de nous. Quel plaisir de croiser une personne souriante n’est-ce pas?

Et si cette personne souriante, inspirante, et libre, c’était vous?

Allez, faites le premier pas si cela vous appelle. Et n’oubliez pas, restez bienveillants, ouverts, et souriez, à pleines dents!!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

2 Replies to “Prendre sa place”

  1. Tu as écrit cette article pour moi je crois😅 j’ai l’impression de mener plusieurs vie à la fois, tellement peur d’être rejeté que je me suis toujours adaptée aux personnes qui m’entouraient… Toujours… Quelle erreur, c’est finalement en étant pas soi même que ça nous attire des problèmes, nous ne sommes pas alignés et donc on attire tous ce qu’on ne veut pas dans notre vie !! Bref, je me suis étalée 😅 très bel article en tout cas 😊

    1. Bonjour Sylvia,
      oui finalement c’est ça, faire pour les autres ça finit forcément par être négatif.
      C’est super si tu entames cette réflexion!

      N’hésite pas à partager l’article si tu penses qu’il peut intéresser ou aider d’autres personne.
      Je suis heureuse qu’il t’apporte du positif.
      Prend soin de toi!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.